Les actions en cours

    Compte tenu de ses moyens limités, le comité a choisi, parmi les initiatives récemment proposées par GK, de soutenir les programmes suivants en cours de réalisation. 

     

    Dans les Chars : la santé rurale, le crédit saisonnier, les écoles

     

    Localisation : Les Chars de Jhanjhaïr, Kolakata et Austo Ashir : ce programme est dédié aux districts de Gaibandha et de Kurigram qui regroupent un ensemble d'îles fluviales temporaires (âge moyen de 15 ans) sans aucune infrastructure publique et sur lesquelles une population pauvre de près de 100 000 habitants essaie de vivre d'une agriculture précaire souvent complétée, durant la période sans travail agricole, d'un départ des hommes pour les villes afin d'y chercher quelques compléments dans les métiers les plus durs, notamment la conduite de Rickshaws.

    Le programme couvrant plus de 60 villages a été initié en 2005 par GK après une inondation dévastatrice. Depuis 2007, GK a modifié son dispositif et entrepris d'ouvrir, appuyé par un hôpital référent à Gaibandha, un réseau de  centres intégrés de développement, mais dans une construction renforcée et rehaussée pour résister mieux à l'érosion du fleuve. GK conduit, avec ce programme, le développement intégré au service des communautés regroupant près de 1200 familles par centre, (composées de 6 personnes en moyenne). Le centre de santé fait partie intégrante d'un ensemble incluant une école primaire, une succursale de prêt saisonnier (Seasonal Loan) et des activités coopératives agricoles, dans un travail étroitement coordonné par l'ensemble des acteurs vivant sur place pour la plupart. 

    Contribution CFS 2017 :

     7000 € : Le comité a financé le fonctionnement du volet santé pour deux centres de 2010 à 2016 compris. A la demande de GK, le CFS a décidé de poursuivre ce soutien en y ajoutant le centre d'Austo Ashir. Chaque centre inclut une Paramédic Senior et deux Paramédics juniors, aidées d'un garde et d'un cuisinier qui résident tous sur place. Les médecins itinérants viennent chaque semaine pour se partager entre plusieurs centres. Aux salaires s'ajoutent les frais de fonctionnement : matériel renouvelé, consommables et médicaments, formation permanente, etc....

    4800 € ont été versés pour l’aide au fonctionnement des écoles primaires intégrées aux centres et 8000 € restent à verser début 2018 pour l’aide au crédit saisonnier à la réception du rapport final d’un programme de cinq ans.

    Voir : http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/le-developpement-integre     

    les centres de développement intégré dans  http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/la-sante 

    http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/le-micro-credit...

    http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/leducation

     

    Programme agricole pour l'amélioration de la santé et de l'alimentation (Sundarbans) 

     

    Localisation : ce programme concerne les zones sud du Bangladesh dans les Sundarbans frappées par le Cyclone SIDR en 2007 (voir http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/laide-durgence ). Dans les zones qui lui étaient alors confiées, GK mettait l'accent sur la mécanisation des travaux agricoles sur une base coopérative forte permettant aux paysans pauvres d'accéder à la diversification des cultures complémentaires et au recours de l'irrigation.

    Le programme vise à répondre aux besoins alimentaires de personnes classées « ultra poor » en les engageant  dans un processus de création de jardins familiaux apportant les compléments d'alimentation familiale (et de revenu pour le surplus) qui font défaut. Les bénéficiaires dont 80% sont des femmes sont regroupés en coopératives formés à l'amélioration de la santé et de l'environnement, et accompagnés dans leurs initiatives.

    Contribution CFS 2017 : 3300 € correspondant au solde d’un projet initié en 2016 et 13 700 € : ce nouveau programme ambitieux de création de 3000 jardins familiaux sur 4 ans (2017-2020) permettra de créer de nouveaux jardins, d’assurer les formations nécessaires, de réaliser des jardins-écoles démontrant la faisabilité des propositions, l'installation de fosses à vermi-compost, et la fourniture de plants et semences sélectionnés dans les Upazillas de Matbaria et de Barguna. 

    Voir  http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/lamelioration-d...

     

    Centre Intégré de Développement de Kathaltoli 

     

    Localisation : ce programme concerne la bande rurale bordant le parc national des Sundarbans. GK y travaille depuis le terrible cyclone de 2007 (SIDR) suivi de AILA l'année suivante. Après le programme de secours d'urgence, GK a proposé des actions de développement dans le domaine agricole orientées vers les familles vulnérables. Après plusieurs années consacrées à développer une pratique coopérative effective, dans le domaine des cultures complémentaires au riz omniprésent, en introduisant l'irrigation, l'usage des motoculteurs, les engrais alternatifs (compost et vermi-compost), et les jardins familiaux propres à compléter le régime alimentaire et créer un surplus vendables sur les marchés avoisinants, GK a décidé d'ancrer ce travail dans la création d'un centre de développement intégré apportant, outre un centre de santé primaire, une pré-école et un guichet financier permettant épargne et prêt saisonniers.

    Contribution CFS : ce programme de trois ans s'étale de 2014 à 2017. La dernière somme à verser est de 8734 €.

     

    Programme GK Institut de formation professionnelle technique Savar (VTTI)

     

    Localisation : A Savar, dans les anciens locaux de l'université. Depuis sa mise en œuvre en juillet 2014, GK a obtenu l’agrèment de l’Etat pour les formations suivantes : bureautique informatique, coupe et couture, conduite automobile, menuiserie, soudure, électricité.

    Contribution CFS  2017 : 7510 € correspondant à 50% du budget de fonctionnement de l’Institut intégrant l’équipement et l’aménagement des locaux et 10 226 € correspondant à 50% du budget de l’école de conduite des femmes, cette formation se déroulant à Savar et Cox’s Bazar. 

    Les objectifs actuels restent modestes, mais il faut noter que les deux premières promotions (électricité et chauffeur mécanicien) ont accueilli une bonne proportion de rescapés de l’effondrement du Rana Plaza en 2013  (voir  http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/laide-durgence ) s'orientent ainsi vers un nouveau métier.

    Voir  http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/la-formation-pr...

     

    Des filtres à sable (PSF) dans les Sundarbans 

     

    Localisation : Dans la région des Sundarbans, l'accès à l'eau potable constitue un problème majeur avec des nappes phréatiques superficielles fréquemment saumâtres, des nappes profondes parfois contaminées par l'arsenic, et quelques rares puits souvent éloignés des villages. C’est donc l'eau des « ponds » (des mares pérennes non asséchées pendant la saison sèche) qui est la principale ressource à proximité des habitations, avec tous les risques de transmission des maladies infectieuses transmises par l'eau que cela comporte, faute de stérilisation. 

    Depuis 2012, GK a entrepris de réaliser des installations de filtres à sable (Pond Sand Filters, PSF) pour rendre l’eau potable, que le Comité s'est engagé à financer.

    Contribution CFS 2017 : 7846 € pour la dernière tranche d’un programme de trois ans pour la réalisation de 30 PSF , avec la contribution de la Fondation Suez et 29 443 € pour la première tranche d’un programme de trois ans pour la réalisation de 80 PSF et de 300 latrines, cette contribution ayant reçu l’aide de subventions publiques renforçant les dons privés : Conseil départemental du Cher, Région Centre et Agence de l’eau Loire Bretagne. 

    Voir  http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/le-defi-de-leau

     

    Formation de paramédics

     

    Localisation : dans les zones rurales où GK a implanté ses centres de santé. GK fait de ces formations un projet prioritaire car l’accès aux services de santé est nettement insuffisant pour les populations pauvres. La formation de paramédics est donc indispensable à GK pour développer ses activités liées à la santé. 

    Le programme se déroulant de  juillet 2016 à juillet 2017 comprend une formation de base de quatre mois pour 120 paramédics (80% de jeunes filles) qui travailleront ensuite pendant deux ans sous la supervision de paramédics seniors, c'est-à-dire plus expérimentées, ainsi qu’une formation avancée de six mois pour 20 paramédics déjà formées.

    Contribution CFS 2017 : En 2017, le CFS a contribué pour 13 665 € ; la même somme avait été versée en 2016.

    Voir dans : http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/la-sante  le paragraphe « les paramédics »

     

    Formation de 300 sages-femmes traditionnelles

     

    Localisation : zones rurales où travaillent les paramédics et où sont implantés les centres de santé de GK. Ces sages-femmes traditionnelles habitant les villages, leur formation aux mesures d’hygiène, aux soins à donner aux femmes enceintes et aux nouveaux nés et leurs liens avec les paramédics en cas de besoin sont une aide précieuse pour les populations des campagnes. C’est l’originalité et la force de GK de s’appuyer sur ces sages-femmes traditionnelles

    Contribution CFS 2017 : pour le programme de formation établi de juillet 2016 à juillet 2017, le CFS a contribué pour la somme de 11 357 € en 2016 et pour la même somme en 2017.

    Voir dans : http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/la-sante  le paragraphe « soins liés à la maternité » 

     

    Camp médical spécialisé de Naodhar

     

    Localisation : Naodhar près de Sylhet, au nord est du Bangladesh, est situé dans une région particulièrement isolée et très pauvre. Le camp médical qui remplit les fonctions d’un hôpital temporaire est constitué d’un camp d’une journée consacré aux diagnostics des pathologies et d’un camp de base d’une durée de deux à sept jours au cours duquel des opérations et des soins spécialisés sont effectués.

    Le matériel nécessaire est acheminé sur place et 30 médecins spécialistes et paramédics y participent parmi lesquels 25 d’entre eux viennent spécialement de Savar et de Dakha.

    Contribution CFS 2017 : le programme en cours s’échelonne d’avril 2017 à avril 2019 sur une base de huit camps par an, à raison d’un camp tous les mois et demi. La contribution totale demandée est de 36 680 €. Pour 2017, le CFS a versé 12 226 €.

    Voir dans http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/la-sante  le paragraphe « le camp médical spécialisé ».

     

    Urgences

     

    Le bangladesh a été particulièrement touché en 2017 par des catastrophes climatiques et humanitaires.

    Contribution CFS 2017 : pour venir en aide aux victimes des graves inondations du mois d’août, 10 000 € ont été envoyés, ainsi que 15 000 € pour soutenir GK dans l’aide médicale d’urgence qu’il apporte aux réfugiés Rohingyas. Malheureusement le CFS n’a pu contribuer davantage au financement de ces urgences en raison des engagements déjà pris sur les nombreux programmes de GK.

    Voir dans : http://www.comgksavar.org/connaitre-gk/les-actions-de-gk/laide-durgence   le paragraphe 2017. 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Comit de soutien  CK-SAVAR BANGLADESH