Petit glossaire

Les Chars, îles éphémères

Les " Chars " sont ces îles éphémères qui surgissent et disparaissent au gré des inondations annuelles du grand fleuve qui irrigue toutes les terres bangladaises à travers les multiples bras de son estuaire. D'une durée moyenne d'à peine plus de 10 ans, ces îles sont dépourvues de toute infrastructure publique et quasiment de tout service.
Les habitants de ces îles sont le plus souvent des "sans-terres"  et sont parmi les populations les plus vulnérables du Bangladesh. Chaque " char " compte en moyenne 272 familles (en fait entre 35 et 800).

Inondation, érosion, vulnérabilité sont les caractéristiques des chars. Le phénomène naturel dominant est lié à l'érosion fluviale. Chaque crue annuelle déplace une partie de ces îles et les rives des bras du fleuve. 99% de la surface du lit fluvial actuel a connu au moins une période " char " entre 1973 et 2000. Les trois-quarts des chars " vivent " moins de 10 ans et un sur 10 vit au moins 18 ans (surtout dans le haut Meghna). Ces îles sont réparties dans les lits du Brahmapoutre (qui prend le nom de Jamuna au Bangladesh), du Gange ( Padma au Bangladesh), et du Meghna.

 

 

 

 

Comit de soutien  CK-SAVAR BANGLADESH