GK aujourd'hui

Les trois principaux domaines d'action de GK

Après tant d'années de lutte, la petite équipe de GK qui, en 1972, travaillait et vivait sous quelques tentes sur le terrain inculte de Savar, a donné naissance à une grande entreprise de développement de plus de 1500 salariés qui consacrent leurs efforts dans les trois domaines suivants :

La Santé

  • Les personnels de santé :  67 médecins, 84 internes et 330 paramédics (dont 70% sont des femmes). Chaque paramedic a la responsabilité du suivi de 900 à 1000 familles réparties sur 1 à 4 villages. Ils/Elles sont chargés des vaccinations, du suivi des enfants et des mères avant et après la naissance, du suivi des personnes agées, du traitement des maladies les plus courantes ; elles donnent des conseils sur l’hygiène, l’alimentation, surveillent la santé des enfants scolarisés, et tiennent les carnets de santé des familles.
  • GK intervient au service d'une population de 1 180 000 personnes en zones rurales et urbaines, dans 615 agglomérations (villes ou villages)  et dispense des soins dans ses 6 hôpitaux, ses 39 centres de santé.
  • Les résultats sont significatifs. La santé des personnes traitées s'est améliorée. D'importants progrès ont été observés dans la réduction de la mortalité infantile et maternelle. GK a ainsi atteint et même dépassé certains des objectifs santé des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) de l'ONU  : mortalité infantile : 20‰  contre 37‰ au niveau national ; mortalité maternelle : 0,9‰ contre 1,7‰.
  • 40 spécialités différentes et complémentaires sont pratiquées dans les hôpitaux.
  • la production de médicaments de base
  • à l'usine de Savar : production de génériques, et d'éléments chimiques de base
  • à l'usine de Cox's Bazar : production d'éléments vitaminés entrant dans la nourriture des enfants.
  • à l’usine de Turag à Tongi, Gazipur, dans la banlieue nord de Dhaka : production de paracetamol

La formation

Jusqu'en 2014 :

  • 49 écoles (selon les standards d'éducation formelle) dont :
  • 36 écoles dans les Chars
  • 2 écoles sur la côte Est
  • 11 dans les plaines

A partir de 2014, le gouvernement bangladais a décidé de prendre en charge la totalité des écoles primaires à condition que l'ONG cède gratuitement, pour chaque école, un terrain dont elle était propriétaire.

  • Une université de 4600 étudiants située à Savar, dont une faculté de médecine (médecine rurale, physiothérapie,...), et une faculté dentaire. La nouvelle université inaugurée en 2012 est prévue pour 15 000 étudiants.
  • Formation en direction des paramedics (ex. en physiothérapie), des travailleurs de santé (en soins aux personnes âgées), des TBA (sages-femmes traditionnelles)

La promotion professionnelle des femmes

Des exemples :

  • Les institutrices et les femmes qui participent à la gestion des écoles, majoritaires dans les SMC (conseils d'écoles)
  • les femmes responsables dans les coopératives de pêcheurs
  • les femmes responsables des jardins familiaux
  • les TBA, sages-femmes traditionnelles
  • les paramédics, véritables vecteurs de la santé populaire et rurale
  • les conductrices issues de l'école de conduite et les conductrices des motoculteurs dans les Sundarbans.

 

 Le rayonnement de GK

Le Dr Zafrullah Chowdhury est une personnalité très influente dans les domaines de la santé et du développement au Bangladesh. Ses compétences reconnues et la force de ses convictions donnent à sa parole une autorité reconnue et écoutée, même au-delà des frontières du pays.
Le Dr Zafrullah Chowdhury et ses collègues participent activement aux groupes de travail nationaux et internationaux sur les problèmes de santé et de développement, notamment à la réunion annuelle de l'OMS à Genève.

Témoignage récent d'une journaliste parisienne de la revue Altermondes

Un rappel : pour ses actions exemplaires, GK a reçu plusieurs distinctions :

  • 1974, en Suède, Le Prix International pour la Paix
  • 1977, au Bangladesh, Le Prix du Jour de l'Indépendance, la plus haute distinction du Pays
  • 1985, aux Philippines, le Prix Magsaysay le "Nobel de l'Asie"
  • 1992, en Suède, le Right Livelihood Award, encore appelé Prix Nobel Alternatif, donné dans le Parlement suédois, deux  jours avant l'autre Nobel.
  • 2001, au Royaume Uni, le « One World Action Award » en tant que meilleure organisation dans le Tiers Monde
  • 2002, par l'Université de Berkeley, CA, le Dr Zafrullah Chowdhury a été désigné "International Public Health Hero".
  • 2007, par le Voluntary Health Association of India le « Father Tongue Award » pour sa remarquable contribution à la  santé publique du Bangladesh.

 

 

 

 

 

 

 

 

Comit de soutien  CK-SAVAR BANGLADESH